Par tradition ou guidés par les préjugés, au fil des années, les costumes masculins ont été associés à des occasions spéciales, des moments particuliers, ou même des âges concrets.

Les rencontres professionnelles et sociales importantes, les cérémonies se sont accaparées, de manière presque exclusive, de l’usage d’un beau costume.

Mais l’élégance est-elle une question d’âge ? Le quotidien n’est-it pas une occasion assez spéciale pour arborer la meilleure version de nous-mêmes?

Le secret, c’est d’adopter des classiques infaillibles, avec des modèles actuels adaptés à notre temps. 


Ruben et Chema, staff store de SILBON – Claudio Coello (Madrid) nous prouvent au quotidien qu’à n’importe quel âge, un costume de bonne qualité et à la coupe soignée est notre meilleur allié. Ils nous prouvent que’une journée de travail peut être synonyme d’un équilibre parfait entre confort et style.

Chema, par exemple, choisit un costume bleu marine de la collection printemps de SILBON. Il est composé de deux pièces, et son élément distinctif réside dans sa magnifique veste à double rangée de boutons. La palette de bleus nous assure de triompher en toute occasion, apportant un plus d’assurance essentielle à la routine du quotidien. 

street-madrid-4

Chema assemble sa veste à une chemise à rayures bleues claires et à col anglais. Cette chemise, grâce à la technologie easy iron, s’avère plus facile d’usage et d’entretien, puisqu’elle n’a pas besoin d’être repassée.

De son côté, Rubén choisit la version grise de cet ensemble trois pièces incluant un gilet à l’allure nostalgique. Il s’agit d’une des options phares de cette saison, et il a l’air impeccable avec sa chemise blance à col anglais et aux manches simples.

street-madrid-7

Quant aux chaussures, deux modèles Oxford, deux alternatives en marron ou en noir, en daim ou en cuir, pour un finition sublime. Le choix des accessoires est également fondamental.

Chema opte pour un cravate lisse qui lui apporte une petite touche moderne. Rubén quant à lui, porte une cravate bleu marine à fines rayures blanches.

Des  modèles classiques et des ensembles simple, où domine le jeu des couleurs discrètes mais valorisantes, définissent le choix de Chema et de Rubén.